Voyage: 21 jours au Mexique pour 1500$ pour deux (billets d’avion inclus)

Je reviens à peine d’un voyage au Mexique et j’ai envie de vous partager mes découvertes. Qu’il soit question de déco ou de voyages, j’ai pour principe de faire les choses en dépensant le moins possible. Pour ceux qui ne le savent pas, je suis de retour aux études à temps plein en technique de métiers d’art, option céramique, alors disons, que le budget est plutôt restreint. De plus, de manière générale, nous avons fait le choix, mon chum et moi, d’essayer de nous tenir le plus possible loin de cette société consumériste qui tente de nous vendre le bonheur en l’achetant.

Tout d’abord, nous n’avions pas pris de vacances à l’étranger depuis l’été 2015. Lorsque nous avons vu une offre pour des billets d’avion pour le Mexique à 300 $ aller-retour, en mai dernier, nous nous sommes dits que nous devions nous créer une occasion, que si nous attendions toujours la dernière minute, nous aurions toujours une bonne raison de ne pas partir. Nous avons donc acheté nos billets Montréal-Cancun plus de 7 mois à l’avance !

Dans un deuxième temps, je me suis mise en quête de logements. Depuis des années, je suis inscrite sur une site d’échange de maison: www.homeexchange.com. Ce site permet de faire des échanges, mais ce qui est encore mieux depuis quelque temps, c’est qu’ils ont mis en place un système de point. Vous n’êtes donc plus obligé d’échanger votre maison avec la personne chez qui vous allez. Par exemple, je reçois chez moi des gens de France pour 5 nuits. Ces 5 nuits valent disons 500 points. Je vais donc pouvoir à mon tour échanger ces 500 points pour un certain nombre de nuits au Mexique ou ailleurs. Pour la première semaine, nous avions donc trouvé un échange avec une maison se trouvant dans un petit village nommé Chicxulub, sur le bord du Golfe du Mexique au nord de la ville de Merida. Je n’avais volontairement rien réservé pour notre deuxième semaine, me laissant la possibilité de trouver quelque chose au hasard de nos rencontres ou de nos coups de coeur sur place. Cette stratégie a d’ailleurs été particulièrement payante…

Pour les transports, nous avons utilisé les autobus locaux. Il y en a tellement au Mexique que c’est vraiment facile de se déplacer. De plus, pour les longues distances, la compagnie ADO, est vraiment hyper confortable. Je vous assure que vous n’avez jamais voyagé dans quelque chose d’aussi luxueux au Québec.

Voici donc une idée de notre itinéraire et des coûts.

Billet d’avion Montréal-Cancun: 300 $

Arrivée à Cancun, une nuit à la Casa Hulia trouvé sur Airbnb, 24 $. Notre hôte a été incroyable, elle est venue nous chercher à l’aéroport (pour 20 $), à fait un stop à la gare d’autobus pour que nous achetions notre billet pour Merida. Voici quelques photos de la chambre (cliquez ici pour le lien vers airbnb)

L’autobus Ado (air climatisé (un peu trop), siège hyper inclinable et wifi), nous a couté 30 $ pour deux. Le trajet vers Merida a pris environ 4 h. La personne qui nous prêtait sa maison est venue nous chercher et nous sommes donc installés pour une semaine à Chicxulub. Il y a relativement peu de touristes si l’on compare à la côte du Quintano Roo. Il s’agit surtout de retraités qui viennent passer de 3 à 6 mois au soleil. À Chicxulub, nous avons utilisé les transports locaux (« combi ») pour aller à Progreso par exemple (8 pesos par trajet, c’est-à-dire environ 50 cents) ou pour visiter Telchac Puerto, en encore les ruines et le cenote de Dzibilchaltun.

Alain qui attend l’autobus dans le village de Telchac Puerto

Franchement, ç’a a été un plaisir de voyager en autobus: ça nous a mis sur un rythme plus lent qui nous a permis de prendre le pouls des villages dans lesquels nous nous arrêtions.

Notre première épicerie: 6 $.

Nous mangions la plupart du temps à la maison ou dans des petits restaurants locaux. Les prix variant de 60 pesos (pour des tacos ou des panuchos) à 120-150 pesos pour un ceviche (5 à 10 $).  Nous avons fait simplement attention de ne pas boire l’eau du robinet et nous n’avons eu aucun problème de tout le voyage.

Quelle aventure que notre visite au site de Dzibilchaltun ! Une excursion organisée avec une agence de tourisme nous aurait coûté entre 40 $ à 65 $, mais nous avons décidé d’y aller en autobus. Ça n’a pas été une mince affaire car le site est un peu reculé et les gens y vont en voiture, mais les Mexicains étant vraiment serviables et aimables (en tout cas, ceux que nous avons rencontrés dans la Yucatan), et mon espagnol aidant un peu, nous avons pu nous débrouiller. (Coût des transports et billets d’entrée au site: environ 25 $ )

Quelques photos de la plage et de Progreso.

Nous avons passé deux jours à Merida. Nous avons eu un gros coup de coeur pour cette ville. Nous nous sommes gâtés avec une nuit dans une maison coloniale assez grandiose trouvée sur airbnb aussi pour 41 $. Cliquez ici pour le lien.  Je me suis néanmoins sentie dans un musée et je suis bien contente de n’y avoir passé qu’une nuit. Je préfère les ambiances un plus relax et airbnb regorge de chambres vraiment pas chères à Merida. Pour aussi peu que 15 $, vous pouvez bien vous loger.

C’est cette photo qui m’avait fait flancher. Nous avions une journée plutôt chaude et je me disais que les deux chaises longues au bord de la piscine feraient bien à l’affaire, mais à l’arrivée le décor avait été changé et nous avions plutôt une causeuse et un fauteuil…

Moi dans la cuisine: juste pour vous donner une idée de la hauteur des plafonds !

Le marché à Merida

Pour la deuxième semaine, j’avais décidé d’aller plus vers l’est, sans aller jusque sur la côte du Quintano Roo. L’île d’Holbox me tentait, mais les airbnb étaient relativement chers et la ville semblait assez bruyante. Au hasard des recherches, j’ai été attirée par un petit studio dans le village d’El Cuyo (en face de Holbox). Quelle découverte ! Nous avons trouvé un village à peine touché par le tourisme (oubliez les bars et la vie nocturne, y’en a pas !) où nous pouvions profiter d’une plage à perte de vue pour nous seuls (en fait, l’endroit commence à être prisé par les amateurs de kite surfing).

Voici le airbnb que nous avions pour 40 $ la nuit. (cliquez sur le lien pour les détails)

 

En arrivant à El Cuyo, dans la « rue » menant vers notre location. Alain porte la totalité de nos bagages ! Nous avions décidé de ne voyager en n’enregistrant aucune valise. Nous nous sommes rendus compte que nous en avions encore pris trop ! La prochaine fois, on va réduire encore.

En marchant vers la plage.

La plage: même en marchant 2 heures, nous n’avons jamais pu en voir le bout !

Au village, un charmant petit café ouvert depuis novembre dernier par un jeune couple de kitesurfers, Juan et Emily : le Naia café. Le couple aussi une chambre à louer et des cours de kite. Cliquez ici pour le lien. Le village n’a pas de grosse épicerie: il faut donc prévoir à l’avance, mais les délicieux petits déjeuners santé (avec des options véganes) de ce café (environ 100-125 pesos, soit 6 à 8 $) sont à essayer. Nous nous sommes tout de même bien débrouillés avec le petit kiosque à légumes, les différentes tienda – l’équivalent local des dépanneurs – du coin. Oubliez le vin et le fromage et pensez plutôt guacamole et tequila (Vous devrez acheter la tequila à l’avance car on ne trouve que de la bière à El Cuyo).

(photo extraite de la page Facebook du café)

Un autre petit établissement ouvert depuis décembre à El Cuyo est le restaurant El Chile Gordo. Géré par un chef mexicain, Oscar et sa conjointe britannique, Cathy, l’endroit vaut absolument le détour. C’est absolument incroyable de trouver un établissement de cette qualité dans un village aussi perdu. Nous y avons dégusté un incroyable « mole ». Et que dire des prix: 175 pesos par plat, soit environ 11 $ ! Je suis en admiration devant ce genre de choix de vie. Cathy nous racontait qu’à son arrivée à El Cuyo, elle n’a pas vu d’étranger pendant 3 mois. Puis Emily (du Naia café) est arrivée… Cathy est une vraie chambre de commerce à elle toute seule à El Cuyo. Elle a décidé de lancer un site web pour faire connaître le village et faciliter l’arrivée des touristes. Voici son site: www.elcuyo.net

(photos extraite de la page instagram d’El Chile Gordo)

Voilà, nous avons calculé que nous avons dépensé 1500 $ pour ce voyage, en incluant les billets d’avion. Comme vous avez pu le constater, nous ne nous sommes privé de rien et nous n’avons pas toujours choisi les options les moins chères ! Ce voyage m’a définitivement redonné le goût de l’aventure. Je viens de découvrir la page Les vols d’Alexi, est-ce que vous connaissez ? Pour 5$ par mois, Alexi fait des recherches et nous proposent des billets d’avion à des prix imbattables. Je viens de m’abonner. Cliquez ici pour le lien. 

Pour les gens qui se posent des questions sur la sécurité, le Yucatan est une région très sure au Mexique (Cancun qui est dans le Quintana roo l’est beaucoup moins). Nous n’avons jamais craint pour notre sécurité, nous n’avons jamais eu l’impression qu’on voulait nous arnaquer en nous demandant des tarifs exagérés. Nous ne comptons pas les fois où, attendant l’autobus, les gens venaient nous parler, partageant des informations ou tout simplement échangeant quelques formules de politesse.

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus de détails, je me ferai un plaisir de vous renseigner.

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires

  1. Christiane Melançon

    Bonjour ! Nous sommes allés 4 fois au Mexique – dans le Yucatan (Holbox, Valladolid, Mérida, Chichen Itza, Puerto Morelos, Playa del Carmen, Tulum, Bacalar en circuit géographique variable) mais votre voyage me donne vraiment envie d’y retourner une 5e fois en découvrant encore et encore ! Merci !! Depuis quelques années la côte caraïbe est infestée de sargasses. L’an passé, à Tulum, c’était carrément impossible de se baigner (fin juillet-début août). Est-ce que la région de Mérida et El Cayo est aussi touchée ?

  2. sophie

    merci de ton partage, super inspirant…rassurant aussi…

Laisser un commentaire